En Français

Editorial: Le labyrinthe: du Minotaure à Alice au pays des merveilles

Ancien labyrinthe de pierres

Que vous soyez jeunes ou vieux, plutôt cinéma que littérature, avec une âme d’enfant ou pas, essayez de penser au mot labyrinthe et laissez les images arriver et défiler sous vos yeux.

Pour moi Ulysse, le fil d’Ariane, Dédale, Alice au pays des merveilles, Harry Potter, le nom de la rose, Shining, Dante et sa descente aux enfers… ont surgi comme des flashs!

Mais si nous allons plus loin, outre les personnages ou les films, le labyrinthe est symbole de voyage initiatique, de souffrance, d’épreuves, de procédures, de lieux maudits, de ruse ou encore … de plaisir de se perdre…

Cette semaine nous vous entraînons dans notre sillage à travers les méandres de nos articles. Des voyages initiatiques de Paolo Dall’Aglio au labyrinthe créatif d’Anja Riemann en passant par le récit osé de Rolande Murat ou celui épique de Christine Lauret, nous vous ferons traverser des labyrinthes hétéroclites, sans oublier notre conseil cinématographique qui étrangement reprend les personnages surgis de ma tête.

Se perdre dans un labyrinthe nous fait repasser (mentalement ou pas) plusieurs fois au même endroit et permet d’éclairer notre route en nous offrant une perspective nouvelle et plus de lucidité.

N’ayez donc pas peur d’affronter vos labyrinthes, en usant de ruse de stratégie et d’intelligence, vous vaincrez l’égarement, la souffrance psychologique, l’adversité et passerez du chaos à l’ordre, de l’illusion à la réalité.

Bonne semaine et, un conseil, ne lâchez pas le fil d’Ariane!

Christine Lauret

Leave a Reply

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.

Possiamo aiutarti? Invia una mail a: emotionletter09134@gmail.com