En Français

Et si on parlait un peu de …moi?

Je raconte des histoires, je fais rire, je fais rêver, je fais voyager, je courrouce, j’ennuie aussi quelquefois…sûrement…Et si pour une fois j’écrivais sur moi…ce que je n’aime pas, ce que j’adore, ce qui me met en colère, ce qui me fait vibrer…Soulevons le voile …un peu…

                   Je n’aime pas les hommes beaux, ceux qui savent qu’ils le sont. On dirait des pots vides. Je me demande ce que les femmes leur trouvent, comment peuvent elles aimer quelqu’un dont elles font le tour en une minute et qu’elles doivent supporter toute leur vie ?…Cela reste un mystère pour moi…

Je déteste les gens qui ne parlent que d’eux, les égocentriques, ceux qui mettent leur vie en scène chaque jour, ceux qui vivent en quête de reconnaissance, de compliments, pour satisfaire un ego surdimensionné, et qui, s’il leur arrive de vous demander comment ça va, ils n’écoutent même pas la réponse tant vous êtes quantité négligeable, tant votre vie leur semble fade…. Entre nous, c’est la leur qui est vide de sens !

Je hais: les menteurs, les tricheurs, les hypocrites, les voleurs à la petite semaine… ceux qui grattent sur tout, qui compte le moindre penny…

Je n’aime pas les maisons froides et humides, les endroits sombres, la pluie fine d’hiver, le vent glacé, l’hiver…

Je n’aime pas la musique que l’on écoute à tue-tête (bien qu’il m’arrive encore de le faire … rarement), les paroles qui ne veulent rien dire, le rap, la techno… bref, tout ce qui fait du bruit.

Je maudis les imbéciles, ils me font perdre mon temps et mon énergie.

Je n’aime pas ceux qui se préoccupent de ce que les autres vont penser d’eux. Ceux qui vivent en fonction des gens qui les entourent, en suivant un code.

Je hais la médiocrité !

                    J’aime les hommes différents, ceux qui se découvrent petit à petit comme un oignon qu’on épluche. Ceux que nous ne regarderions pas en les croisant dans la rue, mais qui retiennent toute notre attention lors d’un repas entre amis…

J’adore ces personnes que l’on rencontre par hasard avec qui il s’instaure un véritable dialogue, un échange riche, intéressant. Ces êtres avec qui nous passerions des nuits entières à refaire le monde, qui entrent dans votre vie et n’en ressortent jamais….

J‘aime les voleurs de grands chemins, ceux qui dévalisent les banques et qui ne se font pas prendre, ceux qui ont un cerveau et qui l’utilise pour autre chose que pour gagner dix sous…

J’adore l’été, le soleil, les tenues légères, les maisons claires au style dépouillé, le blanc, le jaune, le bleu et toutes les autres couleurs qui mettent un peu de gaieté dans notre vie.

J’aime la musique live écoutée dans les pubs, les piano-bars, les chansons autour du feu, Mozart, Vivaldi et tutti quanti…

J’affectionne particulièrement l’intelligence sous toutes ces formes. Je pourrais tomber amoureuse de l’homme le plus laid juste parce qu’il a un cerveau… voilà c’est dit… c’est mon point faible, j’avoue…

Je raffole des tartes aux fraises, celles avec des éclats de pistache, ce vert qui tranche sur le rouge sang des fraises.  J’aime les biscotti, les meringues, les petits LU…tout ce qui croustille et qui crisse sous les dents.

J’aime casser le quignon du pain bien chaud et le manger avant d’arriver à la maison, hummm ! (Ca me donne des frissons rien que d’y penser).  Pourtant, je sais que j’aurai droit à une remarque en rentrant, mais je le fais quand même… pour la remarque ou parce que j’aime vraiment le quignon?… Je ne saurais le dire.

J‘aime les séries télé, les bonnes. Mais je ne les regarde que lorsque tous les épisodes sont sortis. J’attends un dimanche pluvieux et je me “légume” sur le canapé devant tous les épisodes que j’ingurgite en une seule fois… ou presque.

J’adore regarder en boucle ces films qui me plaisent vraiment, jusqu’à en connaître les dialogues par cœur… Certains ce sont les chansons, moi ce sont les films !

Je savoure l’immensité des paysages, les plages désertes, les montagnes, les forêts, la mer, les déserts…Je me sens tellement attirée par ce vide qui laisse libre cours à l’imagination, ces grands espaces, ce silence, que je pourrais y rester des heures, les yeux dans le vague, arrêt sur image ….

J’aime l’Alaska… les chiens de traineaux, la ruée vers l’or, les westerns, cette façon qu’on avait de dégainer son révolver pour régler leur compte aux voyous sans autre forme de procès… Oui, je sais, c’est assez rétrograde, mais je suis en colère contre les tyrans, les dictateurs, les petits chefs, l’injustice !

               Après tous ces aveux, vous allez vous demander si je ne suis pas un peu cinglée… sûrement je dois l’être pour oser vous avouer tous mes travers.

Christine Lauret

2 Comments

  • murat Rolande

    Mon Dieu que c’est super !!!! je ne savais pas que l’on se ressembait tant !!!! ce texte j’aurais pu l’ecrire!!!
    Je dis toujours “j’aime les hommes laids avec du charme” !!!
    J’aurais pu ajouter “je me déteste quand j’ai accordé du temps à un Vide,un Bruyant, un Hableur, un Excuse comme au tarot…
    Personne de t’envoudra !!!! beaucoup se reconnaitront, et s’envoudront de ne pas l’avouer !!!!

    • info@emotionletter.com

      Merci belle Rolly pour ce commentaire encourageant! Mais pour se ressembler, je le savais déjà… sais-tu combien de fois j’ai traduit tes textes en regardant ta phrase et commençant à la traduire et… tout à coup sans m’en rendre compte, j’entre dans ton texte et j’écris à ma manière ce qui me vient en tête, oubliant qu’il ne s’agit pas de MON texte mais du TIEN… puis, je reviens à la réalité et je reprends ton texte pour m’apercevoir … que j’ai écrit la même chose que toi!!! Oui, c’est la vérité… ça me fait bien rire!

Leave a Reply

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.

Possiamo aiutarti? Invia una mail a: emotionletter09134@gmail.com