En Français

La baie d’Halong, une des 7 merveilles du monde

Photo credit: dalbera on VisualHunt.com

Selon la mythologie Vietnamienne, une famille de dragon envoyée par l’empereur de Jade, est descendu du ciel pour aider à chasser l’envahisseur chinois. Les dragons auraient craché, non pas du feu, mais des joyaux qui se sont immédiatement transformés en îles et îlots disséminés dans l’océan, mettant en difficulté l’envahisseur…

Belle légende que celle de la naissance de la baie d’Halong et ses pains de sucre! En réalité, le folklore Vietnamien regorge d’histoires et l’origine de la baie fait l’objet de tant de légendes que j’ai dû en sélectionner une. Ma préférée, où il est question de dragon et de joyaux… a un air de déjà vu avec l’histoire du golfe de Cagliari!

La baie d’Halong:

Une des 7 merveilles naturelles du monde.

Un vrai décor de cinéma.

Un lieu digne d’une autre planète, presque surnaturel!

Un site reconnu patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO depuis 1994.

Presque 1700 karsts (massifs calcaires dans lesquels l’eau a creusé des cavités) parsèment la baie d’Halong. Ce sont de véritables falaises verticales, inhabitées recelant une faune et une flore inombrable. Un saisissant contraste avec les eaux turquoises de la baie. Une beauté pittoresque et unique au monde qui s’étend sur 1553 kilomètres carrés entre l’île de CatBa au sud, les îles de Ngoc Hung et Van Canh à l’est et la côte Vietnamienne au nord et à l’ouest.

Certains de ces massifs abritent des grottes, des cavernes, des lacs et des bassins de marée qui se trouvent quelquefois en dessous du niveau de la mer.

Photo credit: robertlafond2009 on Visualhunt.com

La mer qui héberge ces joyaux n’est pas très profonde et dispose d’une biodiversité incroyable, animaux marins et coraux de toutes sortes se disputent la première place.

Hélas… la baie d’Halong est victime de son succès. Le fleuron du Vietnam se noie sous la pollution. Les eaux autrefois limpides de la baie sont devenue une décharge publique où les bateaux de croisière jettent des tonnes de déchets chaque jour.

Le tourisme de masse a encore frappé.

La baie d’Halong pour le Viet Nam représente ce qu’est la Chapelle Sixtine pour l’Italie. Impossible de visiter le pays sans une croisière de quelques heures ou de quelques jours dans la baie! Les touristes se font de plus en plus nombreux, les bateaux aussi et outre les déchets qui incombent à la restauration à bord, ils rejettent également les eaux usées et le fuel polluant. Si on ajoute à cela l’industrie du charbon au nord de la baie, c’est à dire: eaux usées, pétrole, plomb, extraction du charbon… on s’aperçoit bien vite que le décor de “l’homme au pistolet d’or”, n’est plus ce qu’il était. La baie d’Halong ressemble de plus en plus à une autoroute pour bateaux.

Photo credit: robertlafond2009 on VisualHunt

L’eau est sale, polluée, seul un inconscient y plongerait. La puanteur de l’air à cause des déchets en décomposition autour des embarcations, les nuisances sonores augmentées de façon significative grâce aux karaokés improvisés sur les bateaux de croisière, le bruit des moteurs, les voix… contribuent à effacer la magie du lieu.

Le paradis terrestre, le décor envoûtant, est devenu un dépotoir.

Quelle solution, à part les quelques 30 barques qui sillonnent la baie récoltant dans dans leurs pauvres épuisettes les déchets laissés par le tourisme de masse? Autant dire une goutte d’eau dans l’océan même si l’état Vietnamien assure que tout est fait pour résorber la pollution.

Photo POSITIVR

On pourrait imaginer la fermeture de certains sites, ou encore réduire le nombre de touristes ou bien instaurer des quotas… mais l’état refuse de penser à ce genre de mesure car la baie d’Halong est le “poumon de l’industrie touristique du pays“.

En réalité, il faudrait à la baie d’Halong pour se refaire une santé, une année entière loin des touristes… et l’économie alors?

La protection de la nature ou l’économie, il faut choisir…

Christine Lauret

2 Comments

  • Murat Rolly

    Oui hélas ! Tout cela est bien vrai ! La pandémie aura eu qui sait quelqu’impacts sur elle !!! Et le vieil adage “à toute chose malheur est bon” se vérifiera ! Moi ? Après l’émotion j’ai déclenché “le mode survie égoïste” et je le confesse😔😔 je me suis régalée.

    • info@emotionletter.com

      Je pense que j’aurais eu la même réaction que toi! C’est tellement beau que tu n’as sûrement pas envie de te laisser envahir par des images de pollution! Espérons que la pandémie aura fait du bien à la planète … au moins ça!

Leave a Reply

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.

Possiamo aiutarti? Invia una mail a:

emotionletter09134@gmail.com