Rubrica

Le Laos ça vous tente?

Un séjour ZEN, ressourçant…

foto Rolande Murat

S’il est un pays très beau coincé entre le Vietnam, la Thaïlande, le Cambodge, la Birmanie et la Chine c’est bien le Laos ! Ce pays montagneux dont on parle peu, dépourvu du moindre accès sur la mer, est une pépite pour les amoureux de nature, d’eau, de sérénité et de gastronomie .
Si vous êtes ce voyageur en quête d’atmosphère tranquille et ressourçante, si vous fuyez les endroits à la mode et surpeuplés, si vous souhaitez vous faire du bien que vous soyez jeunes ou moins jeunes, seuls ou accompagnés, osez le Laos ! Posez vos valises à Luan-Prabang et laissez-vous bercer par l’incroyable quiétude de ce lieu. Nul besoin ici de se livrer corps et âme à une agence de voyage qui “packagerait” votre “retraite” , non, tout y est facile et débarrassé.
du poids de la “meute” vous évoluerez à Luang-Prabang à votre rythme et goûterez à sa douceur de vivre …


Luang-Prabang ville classée au Patrimoine Mondial de l’humanité, affiche fièrement son architecture coloniale Française. Du bois, des tuiles, des persiennes chères aux demeures du midi de la France. Toutes ces maisons n’ont qu’un étage, et portent en leur front, gravée telle une broche, leur année de construction; tout comme nos anciennes maisons de villages ! Même l’école primaire est une parfaite réplique de l’école de notre enfance. Vrai ! On s’y croirait, sauf qu’en prenant une venelle on tombe nez à nez avec le Mékong glissant paresseusement son long ruban chocolat.


Quittant le centre ville et “l’habitat domestique”, ce sont les temples et le perpétuel défilé des moines qui donnent à Luang -Prabang son atmosphère particulière. Que l’on soit sur les bord du Mékong, sur les hauteurs de la ville là où se niche un temple d’un accès difficile, tout ici vous appelle à la “zénitude”, la vie spirituelle semble s’y être installée.
Ces temples très actifs mettent en scène la vie des moines et “moinillons” sans le grave, le secret, et l’austérité des temples bouddhistes de Thaïlande.
Des salves de rire, de bonne humeur s’échappent des groupes de moines travaillant à l’entretien des lieux mais aussi des écoles qui les forment. Que dire des moines lavandiers rieurs et badins, étalant au grand air des kilomètres d’habits orangers dont le spectacle lumineux au détour d’une venelle humide vous ravira .

Laissez-vous aller à flâner sur les bords du Mékong; scrutez la rive d’en face dont l’accès pentu et boueux rend l’usage difficile. C’est le grenier de Luang-Prabang, de là viennent les produits d’une agriculture souvent bio que vous aurez le loisir de déguster dans les nombreux “Restaurants Ecole de cuisine ” . Osez le Mok Pa au bambou (Poisson du Mékong), faites des frayeurs à vos papilles avec le Khao Poun pimenté ! Et vous êtes à Luang-Prabang, ne lui faites pas l’affront d’éviter son excellent Or Lam auquel vous ajouterez les Kaipen (algues du Mékong frites ) !!!!! Tout un programme !!!!

Je vous laisse “déguster” une partie de “mon” Laos, mais c’est un pays qui a encore tant de choses à révéler! Je vous donne donc rendez-vous dans 15 jours pour la suite du voyage…quelques surprises au programme!

Rolande Murat

Leave a Reply

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.

Possiamo aiutarti? Invia una mail a: emotionletter09134@gmail.com