Rubrica

Le ski nautique revisité

Alors que certains lézardent au soleil, le dos écrevisse d’être resté allongé toute la journée sur une plage, d’autres préfèrent remuer leur popotin, en espérant profiter au maximum des beaux jours.

Cette année, je fais partie de celles-là, aussitôt arrivée sur la plage, je me dirige tout droit vers le ponton de ski nautique. C’est le sport que j’ai décidé d’essayer cet été. Il fait tellement chaud, que je serai bien mieux sur et dans l’eau qu’à l’extérieur !

J’attends patiemment mon tour observant la technique parfaite de certains skieurs. Ça n’a pas l’air très compliqué, je n’y arriverai sans doute pas la première fois, mais vite fait je me débrouillerai.

Hum, c’est sans compter mon handicap, en effet, tout ce qui nécessite un peu d’équilibre m’est inexplicablement refusé !

Enfin mon tour. Gilet fluo enfilé (on ne sait jamais on pourrait me perdre…), les skis aux pieds, je me jette à l’eau et essaie d’attraper le triangle suspendu à la corde qu’on me jette.

Première difficulté. Comment ont-ils réussi à se déplacer avec tout ce matériel sur eux ? Plus je me rapproche, plus le triangle s’éloigne! Après maintes tentatives, on me relance le triangle qui cette fois m’atterrit sur la tête. Enfin je l’ai!

Deuxième épreuve, rester en équilibre dans l’eau, les skis devant soi et faire passer la corde entre eux…Vous êtes sûr que c’est entre les skis qu’elle doit être cette corde ? Parce que chez moi elle est autour de mon cou, derrière moi, à côté des skis, qui eux-mêmes ont du mal à rester parallèles, bref, partout, sauf entre! Lorsqu’enfin la corde est au bon endroit, c’est mon équilibre qui cède et je me retrouve en levrette, cul par-dessus tête, hurlant “GO ” au bateau sensé me tracter. Hum…. Petit rappel ma belle, c’est du ski nautique le sport que tu pratiques là, et pas….

” Madame, vous dîtes ” Go ” quand vous êtes dans la bonne position, sinon vous risquez de vous faire mal, mettez-vous en position, allez on recommence… “

Je dis “Go” quand je peux ! Non mais… !

Je me voyais déjà glissant sur l’eau, exécutant des figures, lâchant une main, bref, dans nos rêves, nous sommes toujours Wonder woman…La réalité est toute autre. De l’ondine que je devais être, je me suis retrouvée dans le corps d’une baleine, se mouvant avec difficulté, et se demandant quel était le sens de tout ce cinéma…A vrai dire je ne me souvenais pas de la raison pour laquelle j’avais jeté mon dévolu sur le ski nautique, après tout, le canoë c’est plus reposant, non?!

Enfin! Position adéquate, triangle entre les mains, une heure après, je lance un “Go” encore énergique et me sens tirée hors de l’eau. J’essaie de me souvenir de tous les conseils dont on m’a abreuvée : pousser sur les jambes, ne pas tirer sur les bras, se tenir droite…Vous en avez de bonnes! Moi, j’essaie juste de maintenir mon équilibre, si on peut appeler ça ainsi! Chaque seconde debout sur les skis est une victoire personnelle.

Un crétin me prend en photo…pffff ! Je n’ose même pas imaginer ce que ça peut donner…Au bout de quelques minutes, ou plutôt secondes qui m’ont paru interminables, mes jambes cèdent et je rebondis sur l’eau ne sachant plus m’orienter. Le nez rempli de sel, les yeux explosés, crachant, toussant, grognant, je récupère un de mes skis parti à l’aventure, et me dirige en nageant tant bien que mal vers le ponton.

Mais voilà que le bateau revient et me jette à nouveau la corde…Non mais vous rigolez !!! Peut-on se détester au point de vouloir encore se faire du mal ?! Très peu pour moi… Direction la plage, le seul sport que je pratique à merveille c’est encore la dégustation de Mojitos au bar…

Pourquoi changer les bonnes habitudes, celles qui vous procurent tant de plaisir? Voir s’agiter le monde autour de soi, l’observer, c’est beaucoup plus drôle que de devenir acteur de ce monde d’excités!

Christine Lauret

Leave a Reply

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.

Possiamo aiutarti? Invia una mail a: emotionletter09134@gmail.com