En Français

Les Sylphides: l’autre côté de la Médaille

ELLE est la seule vraie belle dans ce restaurant d’été.

La seule beauté diaphane au milieu d’un « lâché » de grosses

rouges ou bronzées, fanées , avachies devant des jus bios qui ont

l’impossible mission de faire fondre le gras sans effets secondaires,

juste avant de

s’envoyer le bon et riche Nasi-Goreng en toute impunité…

ELLE porte son enfant le berce, en fait se berce , car ses mouvements ressemblent plus à des stéréotypies, et lui, l’enfant n’a nul besoin d’être bercé il est très sage.

ELLE est debout devant sa table ,et regarde son plat intact de

haut…ELLE est très grande , mais regarde son plat d’encore plus haut ,

du haut de l’intérieur de sa tête ,

Car ce repas , ELLE sait, ELLE n’y touchera pas…

Les regards familiaux inquiets mais las convergent tous vers

ELLE…Eux mangent , mangent même goulument…ELLE n’en a cure…

ELLE s’accroche au moindre regard de son enfant, regard vers

un coin éloigné de la table, ELLE répond aussitôt au désir qu’il n’a pas ,

d’aller voir de plus près une statue vers l’escalier…

L’époux est excédé, la mère inquiète fuit le regard du mari et joue bruyamment avec sa petite fille , diffère ainsi une énième

discussion sur cette saloperie d’anorexie!!!

Si j’avais encore un doute , l’enfant voulant les bras de son père , d’un brusque coup de pied soulève la belle tunique que porte sa mère, et me laisse apercevoir « un squelette »…

Le très chic saroual plié vingt fois , ceinturé , ne laissera rien paraitre de cette chair torturée ; mais signe bien là les habitudes vestimentaires de bon nombre de personnes atteintes par ce mal;

à savoir « des tenues amples qui cachent, et belles qui éveillent

un intérêt …une contradiction qui n’en finit pas d’interroger …

Oui , je suis face ,et je dois dire « fascinée » par cette anorexie

en phase active qui s’invite à ma table!!!!

ELLE donne l’ordre de desservir…son plat intact repart comme il

est arrivé…

Les desserts ,ELLE ira les choisir avec son époux , au comptoir.

Des gâteaux plus beaux et plus appétissants les uns que les autres…

ELLE rappelle la serveuse , commande un grand café/créme avec

force détails…L’époux se détend…Il mange son gâteau , et lui

« arrache » l’enfant qu’il emmène dehors , afin qu’ELLE mange et boit à

son tour. ELLE lui fait de grands sourires enjôleurs , et dés qu’il n’est

plus à portée de vue , elle arrache à son tour sa fille à la grand-mère, et ce faisant pousse vers la vieille dame au regard désespéré sa

part de gâteau , et se met à jouer frénétiquement avec sa fille.

ELLE prend son café , le touille, le touille, et, je sais qu’ELLE ne

le boira pas …ELLE regarde alors discrètement si son époux revient , et

pousse sans un mot café et crème vers sa mère…cette dernière

les yeux en saule pleureur laisse échapper un « tu ne tiendras

pas !!!! » . Cette phrase ne sera ni entendue, ni reprise , ni intégrée…

ELLE sais qu’il n’y aura pas de contrainte en public…ELLE savoure

alors cette victoire, avec sur son visage le calme, comme savent

l’avoir , ces anorexiques dont la constance dans l’opposition force

l’admiration.

Soignante , elles m’ont toujours exaspérée. J’ai toujours trouvé

leur coté exhibitionniste insupportable. Insupportable aussi leur attitude

de séduction , sans se laisser séduire, ni par la bonne bouffe , ou

quelques

promesses d’un mieux être avec l’apport de nutriment…Même

les menaces de laideur, , de dessèchement et de mort n’avaient

d’impact sur elles …

Souvent grandes , aux gestes gracieux , elles me rappelaient les

mantes religieuses prêtes à te dévorer en commençant par « les nerfs »

Soudain ELLE me redonne de la clinique : c’est ELLE qui va

payer ! Un numéro digne d’un bouquin de psychiatrie ! ELLE pointe tout

ce qui est arrivé sur la table, vérifie, conteste et s’acquitte

Comme

beaucoup

d’entre elles qui passent des heures et des heures à s’occuper

ainsi du nourrir (achat , recettes) sans qu’une seule miette aille dans leur

estomac…ELLE , ELLE se sera remplie de choisir , commander ,

payer…

Mais qui osera là , lui dire qu’ELLE a un problème avec la

bouffe ?? Qui ??

La grand-mère dormira mal , ayant trop mangé de choses qui ne

lui étaient pas destinée…Et ce ne sera pas la dernière fois …complice

malgré elle de ce jeu qui mène à la mort…certainement pleine d’espoir

devant

ces deux rémissions avec ces grossesses menées à termes …

Ca ne peut que s’arranger …

Le « lâché de grosses » n’y a vu que du feu , et doit encore

envier la femme à la silhouette de sylphide malgré ses deux enfants !!!!

Rolande Murat

Leave a Reply

Il tuo indirizzo email non sarà pubblicato.

Possiamo aiutarti? Invia una mail a: emotionletter09134@gmail.com